TRIC-O-MOBILE

Le Tric-o-mobile poursuit ses activités ce printemps. L’œuvre déambulatoire, signée par l’artiste Mathieu Fecteau, est une sculpture mobile pourvue d’un mécanisme de tricotin que les participants activeront à l’aide d’un pédalier. Il est possible pour les participants de tricoter un col ou une tuque dans une approche interactive et ludique.

En créant des liens avec différents acteurs du milieu culturel et communautaire du quartier Saint-Roch, Saint-Sauveur et des environs, le Centre Materia souhaite démocratiser l’art textile par une activité de socialisation positive et solidaire. Le Tric-o-mobile a pour objectif d’initier les gens des différents quartiers aux métiers d’art.  

La tuque et le col sont des objets utilitaires évocateurs par leurs attributs chauds et réconfortants. En les tricotant, nous souhaitons que l’objet réalisé devienne le souvenir d’une expérience joyeuse et qu’il sensibilise les gens aux métiers d’art de façon ludique.  Dans ses périodes de pause, le Tric-o-mobileest installé en vitrine du Centre Materia au 367 boulevard Charest Est.

Ce projet est rendu possible grâce à l’Entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec. 

 

Bio 

Originaire de Portneuf, Mathieu Fecteau a suivi une formation de sculpteur à la Maison de métiers d’art de Québec et a poursuivi ses études à l’école des arts visuels de l’université Laval. Ses oeuvres ont été présentées lors de divers évènements et expositions au Québec, en France et en Belgique. Portant un intérêt particulier aux moyens de diffusions alternatifs et aux nouvelles approches de création, il fonde en 2009 le Groupe Artistique Portneuvois. Mathieu est par ailleurs membre du Collectif M et M ainsi que du Collectif 3m. Le travail de Mathieu Fecteau a été récompensé par des prix, notamment le Prix des pairs Zone université Laval et le prix Tombé dans l’oeil, remis par le centre d’artiste L’oeil de poisson. En 2013, il est nominé au prix Videre lors du Gala d’Excellence des arts et de la culture de la ville de Québec. En 2014, il est nominé au Gala Personnalités Martinet / CJSR en tant que personnalité culturelle de l’année. En 2017 et en 2018, ses oeuvres sont acquises dans les collections de la MRC de Portneuf, de la ville de Maniwaki et du Sentier Culturel de la ville de Gatineau. Mathieu vit et travaille dans la région de Portneuf. 

 

Démarche artistique 

Mathieu Fecteau fabrique des sculptures-machines participatives composées de mécanismes intégrant le mouvement réel. Aux dimensions et à l’aspect incitant un contact direct avec le spectateur, elles placent celui-ci en tant qu’élément actif de l’oeuvre. Souvent placées dans divers lieux de diffusions non conventionnels, elles tentent de participer à une démocratisation de l’objet artistique et traduisent une approche sociale de l’art. Les pièces sont bâties majoritairement avec des matériaux de récupération ou détournés, avec un certain parti pris pour le bricolage heureux. Elles suivent des procédés de fabrication élémentaires et en conservent les marques laissées sur les matériaux. En s’activant, les sculptures deviennent un jeu pour le spectateur qui fait face à une mécanique élémentaire malgré la complexité des structures. Marquées par l’importance des travailleurs dans le patrimoine québécois et par le mode de vie rural, les pièces laissent transparaitre un intérêt tant pour les machines industrielles que pour la fabrication artisanale. Les aspects fondamentaux de la nature humaine sont des thématiques récurrentes, tels que le sacré, l’interaction avec le milieu ou les relations humaines. Mathieu a la volonté de fabriquer un patrimoine matériel traduisant la société actuelle, en évoquant l’évolution des sociétés humaines, des techniques et des relations entre l’homme et l’objet. 

https://www.mfecteau.com/