Renaud Sauvé

Objets de céramique

« Je conçois mon travail avec la porcelaine comme un dialogue avec la nature et aussi comme une réponse (que je souhaite personnelle) aux multiples questions que me posent l’Histoire de la céramique et celle de la porcelaine en particulier. Selon moi, les céramistes du Japon sont arrivés à un tel degré de raffinement, de sincérité et d’authenticité, qu’un potier qui veut explorer les multiples possibilités qu’offre la porcelaine comme matériau, qu’il soit québécois, chilien ou africain, ne peut ignorer cette tradition. Il s’agit pour moi d’ouvrir les yeux (je vis dans une forêt des Bois‐Francs), être disposé et réceptif, répéter les gestes de l’artisan potier sans cesse et tenter de transposer au mieux ce que je vois et je sens dans des formes et des motifs et finalement tenter d’arriver à un
résultat empreint de vitalité, sans artifice, simple et beau comme un coquillage (l’origine étymologique du mot porcelaine vient d’un coquillage en italien).

Finalement, je dirais qu’il s’agit pour moi avant toute démarche artistique, d’un grand désir d’une vie calme et silencieuse… »

Renaud Sauvé