Marc-Antoine Côté – La distance danse avec le temps

    Du 12 mars au 4 avril 2010

    2010-03_LaDistanceDanseAvecLeTemps

    Marc-Antoine Côté

    VERNISSAGE
    Le vendredi 12 mars à 17h00

    PRÉSIDENTE D’HONNEUR
    Mme Chantal Gilbert, sculpteure
    Prix du Gouverneur général du Canada, Saidye-Bronfman 2008

    Le Centre MATERIA ayant à cœur de faire connaître et d’encourager les œuvres d’expression des artistes de la relève en métiers d’art, son espace sera consacré, du 12 mars au 4 avril, à l’exposition solo de l’artiste sculpteur Marc-Antoine Côté : « La distance danse avec le temps ». Cette exposition s’inscrit dans les événements de « Première ovation », une mesure d’aide de la ville de Québec qui vise à soutenir les créateurs de la relève. Depuis quelques années, celui-ci se démarque pour avoir présenté ses œuvres, habituellement bidimensionnelles, dans le cadre de quelques expositions ainsi que pour avoir assisté plusieurs artistes professionnels dans la création d’œuvres d’art public. Sous la présidence d’honneur de Madame Chantal Gilbert, cette exposition mettra en scène une dizaine de sculptures inédites de grands formats. Ces œuvres, en aluminium et en bois — matière nouvelle pour l’artiste —, sont inspirées des actions ayant composé le relief.

    Toutefois, au-delà des références formelles proposées, cette exposition explorera le rapport physique et spatial qui se crée entre les œuvres, le spectateur et la lumière. La matière joue avec la lumière qui lui est projetée; la faisant miroiter, elle semble la produire. Les multiples reflets des surfaces qui la composent, associés aux déplacements du visiteur, accentuent l’idée de mouvement et de dynamisme de ce paysage nordique plus ou moins abstrait. Reflétant également l’environnement dans lequel il se trouve, il semble en être une déformation. Se révèle alors un univers nouveau et changeant, intégrant ainsi le côté éphémère et instable des paysages naturels. Les formes évoquent une géologie en action — la physique des plaques tectoniques, les strates géologiques — et une nature en perpétuelle mutation — la banquise qui se morcelle et se fractionne, les icebergs à la dérive au milieu de l’océan, ou encore l’action de l’eau sur la roche.

    Chaque visiteur devient donc le témoin privilégié de l’action des phénomènes naturels à travers le temps et de l’accumulation de ces phénomènes puisque sont représentées non seulement la finalité de ces actions, mais également leurs processus. Il est amené à observer et à comprendre le passage du temps, rendu visible par les multiples strates, tout en participant aux variations de ce décor vivant.