2005 09 PasseursDeMemoire
/ / Passeurs de mémoire

Du 7 septembre au 23 octobre 2005

ARTISTES
Roland Daraspe, orfèvre (Aquitaine)
Nadine Dumain, relieure (Poitou-Charentes)
Rosie Godbout, designer textile (Montréal)
Gilbert Poissant, céramiste-muraliste (Mont-Saint-Hilaire)

VERNISSAGE et lancement du catalogue “Passeurs de mémoire” : mercredi le 7 septembre, à 20h00, à MATERIA

SÉMINAIRE: les 7, 8 et 9 septembre, à TÉLUQ
«Les résidences d’artistes en métiers d’art, au Québec et en France»

L’exposition «Passeurs de mémoire» sera présentée du 7 septembre au 23 octobre 2005 au centre de diffusion en métiers d’art actuel MATERIA. Seront exposées plusieurs des œuvres d’expérimentation réalisées à l’occasion de la résidence d’artistes qui s’est tenue du 17 janvier au 11 février 2005 à la Maison des métiers d’art de Québec sous le thème du métissage en métiers d’art, de même que quelques œuvres tirées de la production personnelle de chaque artiste.

Cette première résidence interdisciplinaire à la Maison des métiers d’art de Québec voulait offrir un espace de travail ouvert et stimulant où tout contribuerait à l’émulation et à la réflexion. Le métissage et l’appropriation technique, l’interrogation sur la finalité de l’objet et l’expérimentation de nouvelles matières ont guidés les gestes vers une autre sensibilité, celle de l’imagination. L’observation du déroulement de ce laboratoire d’expérimentation a confirmé l’importance de la résidence de création dans le développement des pratiques. Nous souhaitons que le partage de l’expérience des « Passeurs de mémoire » incite à la création d’un réseau de résidences en métiers d’art qui permettrait aux artisans créateurs d’échanger avec d’autres praticiens et de vivre périodiquement l’expérience de se consacrer essentiellement à la recherche . »

Yvon Noël
Directeur général, MMAQ

« Le terme «passeur» définit la personne dont c’était naguère la fonction de faire traverser un cours d’eau. Le terme «mémoire» sous-tend les notions de pérennité et de transmission à travers le temps, les expériences, les idées et les gestes appris, répétés ou modifiés par la nécessité. Par extension, les «Passeurs de mémoire» réfèrent à ce pont jeté entre deux océans, deux rivages, deux cultures, deux façons d’aborder plus spécifiquement la question des pratiques nouvelles en métiers d’art. Se projette dans cette expression l’action de communiquer et de partager.
Nicole Allard
Historienne de l’art