2002 09 JournalDArachnee
/ / Le journal d’Arachnée

Du 18 septembre au 20 novembre 2002

ARTISTES
Résidence collective d’Ivon Bellavance

En collaboration avec Nathalie Aubé, Marie-Claude Bernier-Bédard, Anaïs Castaignede, Valérie Comeau, Annick Corcoran et Catherine Gingras et la complicité professorale de France Bourassa et Micheline Chartré.

Le centre de diffusion Materia a été heureux de porter à l’attention du public un projet peu habituel dans le domaine des métiers d’art. Il s’agissait d’une Résidence d’écriture tricotée développée et réalisée par Ivon Bellavance, un artiste de la relève en création textile, et ce en collaboration avec des étudiantes de 3ième année inscrites au DEC au cégep Limoilou en Technique de métiers d’art (Option construction textile), à la Maison des métiers d’art de Québec. Cette résidence concernait la réalisation “in situ” d’un journal de bord ni plus ni moins tricoté dont le contenu était alimenté au quotidien par le contexte environnant du boulevard Charest Est, à Québec : passants, activités, atmosphère, etc. L’œuvre collective ainsi réalisée fut exposée à la galerie Materia.

Calendrier de réalisation de la résidence

18 septembre au 1er novembre
Production en vitrine par les collaboratrices du projet
Lundi 8h à 11h; mercredi 14h à 17h; jeudi 12h à 15h

1er au 6 novembre
Production en vitrine par l’artisan créateur Ivon Bellavance
8h à 10h; 12h à 14h; 16h à 18h

5 novembre, 15h30
Conférence publique d’Ivon Bellavance

7-8 novembre
Installation en galerie de l’œuvre réalisée

8 novembre, 17h00
Vernissage

9 au 20 novembre
Exposition en galerie

La construction textile est une discipline artisane très versatile qui permet des réalisations à la fois picturale et sculpturale. Le côté flexible de la matière tissée, les différents volumes de ses empâtements texturés et le jeu des transparences permettent une expression esthétique très riche. Ivon Bellavance est un jeune artisan créateur qui a déjà à son actif plusieurs réalisations artistiques publiques. Ses commanditaires sont indifféremment issus du domaine du spectacle, de la scénographie et des arts visuels. Sa pratique du textile est éclatée et valorise autant la relation avec les outils de travail de l’artisan que le sens qui se dégage de l’oeuvre.