2009 01 DuQuiltAuCorpsTAille
/ / Du quilt au corps taillé

Exposition de céramique et de textile
Du 22 janvier au 15 mars 2009

2009-01_QuiltAuCorpsTaille

Jacinthe Baribeau | Karen Grenier

VERNISSAGE Jeudi le 22 janvier à 17h00

ATELIER DE COURTEPOINTE & CAUSERIE AVEC LES ARTISTES
Dimanche le 8 mars à compter de 13h00

Sous la présidence d’honneur de Madame Reine Bohbot, responsable de la région de la capitale-nationale pour le Conseil du statut de la femme

Québec, le 12 janvier 2009 — Du 22 janvier au 15 mars 2009, dans le cadre de l’exposition Du quilt au corps taillé, MATERIA diffuse les œuvres de deux artistes de la ville de Québec, Jacinthe Baribeau et Karen Grenier. La première travaille la céramique; la seconde, le textile. Ainsi, l’exposition rassemble deux propositions bien distinctes, mais dont le propos se rejoint puisqu’il soulève différents aspects associés à la thématique de la féminité. Elles mettent en valeur des œuvres se rapportant à l’iconographie de la femme par une approche à la fois historique, sociale et intime. Madame Reine Bohbot, responsable de la région de la capitale-nationale pour le Conseil du statut de la femme agira à titre de présidente d’honneur de l’événement.

L’argile façonnée par Jacinthe Baribeau porte des images sérigraphiées en aplat. L’artiste repousse les limites de la matière argileuse en l’associant à des techniques mixtes. Au sein de sa pratique orientée par la série, elle détourne l’objet de son sens usuel et lui imprime des images percutantes. L’agencement et le ton de ces images, par des associations déroutantes, des accumulations excessives et des possibilités de lectures multiples d’informations parfois fragmentées, appellent à la réflexion. Interpellé par diverses manifestations touchant la condition humaine, son regard se penche aujourd’hui sur la représentation féminine. Des mannequins de papiers issus du monde de l’enfance servent de prémices à la narration. Son œuvre explore le féminin en empruntant l’imagerie véhiculée dans la publicité et les traditions d’hier et d’aujourd’hui, du Québec et d’ailleurs, l’imagerie d’une beauté standardisée, dictée et figée.

Guidée par le langage et les techniques de la courtepointe, Karen Grenier travaille à partir de vêtements lui appartenant, de leurs étiquettes ainsi que d’images numérisées de ceux-ci, auxquels elle ajoute la couture. Elle les libère de leur fonction première utilitaire et les emploie en tant que motifs. À partir de ses trouvailles, elle crée des combinaisons et des échanges imprévus, formels ou conceptuels; le résultat en est une production à la fois contemporaine et intime. L’artiste propose une œuvre à caractère autobiographique au travers de laquelle elle questionne sa propre identité; identité façonnée par l’éducation reçue, les événements vécus et les personnes rencontrées. Elle tend à dévoiler le détail caché, l’inattendu dans la banalité du quotidien. Au-delà de la dimension anecdotique, l’œuvre invite le regardeur à effectuer sa propre lecture des indices qui lui sont donnés.

ATELIER ET CAUSERIE AVEC LES ARTISTES
Atelier de courtepointe et présentation de la démarche des artistes exposantes
Gratuit – réservations requises avant le 2 mars 2009
au 418 524-0354, poste 248 (s.v.p. laissez votre nom et numéro de téléphone)

Les participantes devront apporter un ou des échantillons de tissus, qui serviront à créer la courtepointe.

Cette activité permettra d’unir et de mobiliser des femmes de différents milieux, qui échangeront sur leur réalité de vie ainsi que sur la thématique proposée dans le cadre de la Journée internationale des femmes: Unies, mobilisées et certaines d’avancer!