/ / Viatour-Berthiaume

Portrait d’artistes : Viatour-Berthiaume

Afin de faire rayonner la pratique de nos membres, nous vous présenterons, au fil des semaines, la recherche-création d’un.e artiste membre du centre Materia.

Portrait VB 2021 media
Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume. Crédit photo : Jean Caron.

Aujourd’hui, c’est la pratique du collectif Viatour-Berthiaume qui est à l’honneur!

Le collectif Viatour-Berthiaume a orienté sa pratique de la pièce unique vers la sculpture sur bois depuis plus de 25 ans. Diplômés de l’Université Concordia en arts visuels en 1988, Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume, mus par une passion commune du travail du bois, unissent très tôt leurs forces complémentaires pour travailler en duo. Au fil des ans, ils vont tour à tour compléter leur formation en effectuant des stages auprès de sculpteurs et tourneurs sur bois. Fortement imprégné de la valeur du travail bien fait, le duo travaille chacune de ses créations avec rigueur et méthode. Leurs œuvres allient tour à tour différentes techniques de tournage sur bois et de sculpture, la peinture polychromatique, les mouvements mécaniques et les montages articulés.

Ludiques et passionnés, et s’inspirant du registre des contes et traditions populaires du folklore québécois, mais également de celui de la chanson française et plus récemment de la littérature québécoise, le duo a réalisé près d’une centaine d’œuvres uniques au cours des vingt dernières années. Leurs sculptures évoquent tour à tour de nombreux sujets comme l’enfance, la famille, l’amour, l’immigration, l’intégration et les enjeux environnementaux. 

Entre 2008 et 2018, Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume ont réalisé quatre corpus de sculptures uniques en bois polychrome inspirées des textes, livres, contes et chroniques d’auteurs québécois. Cette démarche singulière a donné lieu à la création d’œuvres sculpturales narratives inédites mais également à des zones de rencontres entre les métiers d’art d’expression et la littérature. Inspiré par les univers de Michel Tremblay, de Fred Pellerin, de Kim Thúy et de Boucar Diouf, le duo propose une illustration personnelle de l’enfance des auteur.e.s par le truchement de leurs sculptures et scénettes ludiques. Leurs expositions ont été présentées à travers le Québec et ont donné lieu à des courts métrages et une participation au Festival international du film sur l’art en 2019.

Longtemps inspiré par l’univers du jeu dans ses représentations symboliques sculpturales ludique ou poétique, le duo s’éloigne depuis peu de la pure pratique de la sculpture sur bois. Depuis deux ans Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume s’interrogent sur la portée des traces de leur enfance sur leur cheminement d’artistes en arts visuels. Le corpus Jeu de mémoire ouvre les portes de leur mémoire et en explore les méandres. En remontant le fil de leurs souvenirs, alimentés par des objets familiers et des photographies, les artistes retracent les événements phares de leur vie qu’ils transposent en œuvres multidisciplinaires.  À travers sa production en cours, le duo explore les multiples possibilités du bois et l’intégration d’autres matériaux dans ses œuvres dont la photographie, les textiles, le tissage et le plexiglas.