Banc d’essai – Céramique

    Du 5 au 27 novembre 2005

    Galerie-boutique d’objets choisis en métiers d’art actuel.

    MATERIA invite les amateurs d’objets de métiers d’art actuel à venir découvrir sa galerie-boutique « Banc d’essai », située dans la salle adjacente à la galerie du centre, et à acquérir certaines petites pièces choisies d’artisans oeuvrant dans la même discipline que celle présentée dans l’exposition principale en cours.

    Du 5 au 27 novembre 2005, en parallèle de Tools for Daily Living, de Suzanne Low-Beer, MATERIA présente Banc d’essai Céramique. Plusieurs artisans ont été conviés, suite à un appel, à présenter leurs pièces de céramique à la galerie-boutique. Ces artisans, tous de la jeune relève, sont : Kasia Chelkowska, Manon Gagnon, Audrey Saam, Évelyne Rivest-Savignac et Annie-Marlène Therrien.

    Ces petites pièces se révèlent tantôt sculpturales, tantôt utilitaires, mais toujours originales et uniques. Elles représentent la même discipline que Tools for Daily Living et accompagnent l’exposition de Low-Beer par un lien symbolique avec la notion de l’humain; le passé, le présent, le futur, la vie, la mort : l’humain et son histoire.

    Que ce soient les personnages apparentés à la mythologie de Chelkowska, les petits bustes de femmes enceintes de Therrien, les vases aux formes futuristes de Saam, la vie et le temps qui passe représentés par la sculpture de Gagnon ou l’aspect ludique et les figures empruntées à la nature de Rivest-Savignac, chaque pièce est liée à sa façon à l’exposition principale.

    Vernissage le 5 novembre, à 14h00, soit en même temps que celui de Tools for Daily Living.

    La galerie-boutique « Banc d’essai» constitue à la fois une occasion privilégiée pour les artistes en métiers d’art actuel de commercialiser certains éléments de leur travail de recherche dans le contexte parallèle d’une exposition au centre, et pour le public d’acquérir des œuvres uniques ou de petites séries d’artistes de renom.

    Le projet d’une galerie-boutique a été mis en oeuvre dans le but de développer la capacité d’auto-financement du centre MATERIA.